Les femmes selon Christian Grey

Les femmes selon Christian Grey
4 (80%) 14 votes

 

 Auteur : Santiago Roncagliolo

Je veux être un mec sexy cet été. C’est pour ça que j’ai lu le Best Seller érotique de Cinquante Nuances de Grey, d’E. L. James. Le roman s’est vendu à quinze millions d’exemplaires. La publicité faite te promet que « tu seras obsédé » et qu’il « te possèdera ». Le Daily News jure qu’il « a touché la fibre de nombreuses femmes ». Et le site web Divamoms déclare qu’il « a rallumé la flamme de beaucoup de couples ». Il semble être le livre de consultation parfait pour savoir ce que désirent les femmes, ou tout du moins ce que désire la mienne. Ce qui suit sont mes conclusions :

1. Les femmes désirent que tu sois plus que riche. Le protagoniste du roman, Christian Grey, est milliardaire, pas riche. Un riche moyen invite sa femme dans un restaurant cher. Lui, il l’invite à une balade en hélicoptère et en planeur. Un riche qui reste à la maison offre des bijoux à sa compagne. Lui, il lui offre une Audi, un Mac, un Blackberry, les premières éditions de romans anglais du XIXème siècle et de la lingerie fine de marque. Il la loge dans des suites présidentielles dans les meilleurs hôtels. Il lui offre son jet privé.

Après tout cela, elle se demande avec innocence comment elle a pu se laisser séduire si profondément par cet homme. Ma chère, même-moi je me serai laissé séduire par cet homme ! Et je n’ai même pas besoin de la lingerie fine de marque.
2. Les femmes désirent que tu sois un mec dur. C’est le passage qui fait le plus mal. Toute la vie, on a essayé d’être égaux, partager les tâches ménagères et enterrer les préjugés machistes. Et maintenant, voila que la fantaisie sexuelle la plus étendue chez les femmes c’est qu’un mec vienne, les salue, les tombe dans leur lit, les fouette avec un martinet et les brûle avec de la cire de bougie ardente.

Christian Grey fait tout ça armé d’une érection avec laquelle il pourrait faire tomber des portes, et dans le luxe des détails. Son sexe est décrit dans le roman comme étant « dure et mou à la fois… Savoureux, salé et doux », une description qui me tiendra éloigné des raviolis pendant un bon moment. Et ses mots sont des avertissements venant du côté obscure. Dans un passage, il dit : « Tu dois t’éloigner de moi, je ne suis pas un homme pour toi ». La fille fond en l’écoutant. Par contre moi, si je dis ça à ma compagne, je me prends la plus belle baffe.

Christian Grey est comme les femmes de Quentin Tarantino, qui portent des seins en silicone et des fusils d’assaut. Ou celles de Michel Houellebecq, qui peuvent se masturber comme des professionnelles pendant qu’elles parlent de philosophie contemporaine. Grey, cette bombe du roman féminin, est, en réalité, le fantasme d’un homme.

Et, pourtant, on le  comme un imbécile, portant son tablier, pendant que se lève le soufflé et que vient l’heure d’aller chercher le petit à l’école. C’est alors qu’on comprend qu’il est trop tard pour changer, et qu’il s’est trompé toute sa vie.

 

3. Les femmes désirent que tu sois banquier. Nous devons nous y confronter. Mais c’est sûr, c’est triste.
Nous avons déjà dit que Christian Grey est dégueulassement riche. Mais, en plus, il débute ses relations en tant que couple en signant un contrat qui stipule clairement qu’ils feront certaines choses et d’autres pas. Les activités énoncées dans le contrat sont très douloureuses pour sa compagne et un grand plaisir pour lui. Ça dit quelque chose à quelqu’un ? Oui, ça s’appelle une hypothèque.
Restent écartées toutes possibilités d’avoir une relation différente. Seul son égoïsme lui permet de s’impliquer dans les dynamiques de « maître-soumis ». Le mot « amour » n’apparaît pas dans son dictionnaire. Pour lui c’est « baiser dur », et les orifices postérieurs l’attirent beaucoup. Il ne peut jamais perdre. Si tout va mal, sa compagne s’en sortira avec des lésions… Et lui continuera d’être riche. Sûr que si elle abandonne la relation, il partira avec une indemnisation juteuse.
Je termine la lecture du roman épuisé et, surtout, déprimé. L’idéal sexuel féminin est hors de mes capacités, de mes habitudes et même de mon budget. Mon plan pour être sexy devra attendre l’été prochain. Mais quand je le reprendrai, j’essaierai avec un roman de Corin Tellado. Je suis sûr que c’est plus facile.

 

 

 

 

Auteur : Santiago Roncagliolo

Santiago Roncagliolo

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
  • angy

    Jaloux !!

  • Canaille

    Non seulement vous écrivez mal, mais en plus vous êtes un imbécile !
    Vos remarques sont ridicules et vous dénaturez les propos de l’auteure. Il est évident que vous n’avez rien compris à l’histoire ni aux personnages du livre.
    Mais surtout vous semblez ne rien connaître aux femmes ! VOUS N’AVEZ AUCUNE CHANCE d’« être sexy cet été » ni à aucun autre moment d’ailleurs. (Au fait, vous savez que nous sommes en novembre ! vous pensez déjà à l’été 2015 ?)
    ET VOUS NE POUVEZ PAS NON PLUS espérer « savoir ce que désirent les femmes » (et malheureusement pas davantage la vôtre).
    N’avez-vous pas compris qu’il s’agit d’une FICTION qui a simplement permis de réveiller les FANTASMES de nombreuses personnes.
    Petits rappels :
    – une FICTION est une histoire créée à partir de son imaginaire (antonyme : réel),
    – un FANTASME est une représentation imaginaire qui traduit des désirs plus ou moins conscients (antonyme : réalité).
    Avec un esprit étriqué comme le vôtre, je me demande comment vous avez réussi à séduire qui que ce soit jusque-là… sur un malentendu peut-être ??? JE PLAINS SINCEREMENT VOTRE FEMME DE VOUS AVOIR DANS SA VIE !!!

  • Chou

    Canaille ceci est une auto-critique; c’est à dire que Santiago décrit son ressenti -différent du votre certe- mais pas pour autant inutile. Nous voyons ce roman avec la passion d’une femme, ses fantasmes et ses désirs, lui le voit avec une envie masculine de satisfaire les besoins d’une femme. Il est en son droit et ceci ne nous permet en aucun cas de remettre en question sa relation conjugale; nous n’en sommes pas conviées d’ailleurs.

  • Ali Zée

    J’ai adoré, je me suis bien marrée, bien vu

  • chris

    Coup de gueule : masturbation marketing sexuelle à plusieurs
    !!…whouah ! après 9 semaines et demie !!! 50 nuances de grey ! grosses
    soirées à travers la France .!! les absents seront les frustré(e)s et les mous
    du (hrmm)..!

    messieurs à vos cravaches et à vos cravates !! sinon vous
    êtes des pauvres has been !! et millionaires svp sinon pauv naz remontez vos
    braguettes!!

    et mesdames une petite brûlure à la cire pour réveiller un
    clito mou et avachi !

    enfin quand la mode sera passée moi et mon chéri on s’éclatera
    encore sans jet ni milliards ni cravate et cravache obligatoires.. a bon
    entendeur ! (tout ce qui faut chez easy love pour être concret pas besoin de
    bouquin !!)..le marquis de sade trouverait qu’on réchauffe ce qu’il a depuis
    bien longtemps imaginé avec bien d’autres subtilités..enfin moi je dis mieux
    vaut se gargariser de sexe fantasmé littéraire si on a rien à faire d’autre (ni
    imagination érotique ni accessoires) que d’allumer le poste avec le terrorisme
    tous les jours..mais bon allez que le peuple s’amuse…! je connais un couple
    qui s’est tellement laissé ensorcelé par 50 nuances de grey qu’il a fini à la
    casse en 3 mois..problème de couleur de cravate peut être!! ou sexe trop mou de
    l’intéressé soumis aux dictats du livre… pauvre chou.! je l’ai croisé …il
    avait l’air détruit ! sa femme ne me parlait que de ce bouquin..!! à vous de
    voir mesdames..sinon ils vous restent à inviter en week end en eros center
    votre cher et tendre pour le réveiller dans les bordels privés et bien soignés
    d’allemagne..à choisir !! moi j’hésiterais pas pour vraiment avancer sur le
    sujet…préoccupation de tous somme toute très agréable. allez ! on est libre de faire et de dire !
    profitons en !! permettez…!

  • lilice

    Effectivement ce livre est déroutant même pour une femme…il faut savoir qu’on peut aimer un livre et ne pas apprécier certain passage….mais je pense qu’on ne peut surtout apprécier ce livre qu’après avoir lu le deuxième livre et puis le troisième ou notre Christian est métamorphosé! !! A bon lecteur!!!

  • Come on!

    Non seulement cet article est ridicule, mais vous avez, en plus, réussi à dénigrer les femmes encore plus que ce livre à la con. Vous n’avez aucun droit d’oser dire que vous connaisser ce que les femmes veulent, et encore moins à partir de cette merde.

  • Xorah

    Ce n’est pas parce que vous avez aimé et que lui n’aime pas que vous devez l’insulter.

  • Mel

    Le sadomasochisme est une pratique peu connu, dérangeante peut-être pour certain(e)s mais ce pratique dans certains couples. Chacun aime les choses différemment faut arrêter de voir le mal partout. Y en a qui aime bien faire l’amour par devant d’autre par derrière ! Y en a qui aime faire l’amour délicatement, d’autre préfère la violence. Que ce soit dans le livre ou le film, je ne vois absolument pas en quoi la femme est réduite comme une merde.. Ce genre de pratique existe, beaucoup de femme aime ce genre de jeux de rôle soumise-dominant. Franchement je vois pas pourquoi vous débattez sur la place de la femme ou je ne sais quoi 0_0 De plus ça ne reste que de la fiction, un fantasme comme il l’est dit plus bas. Et puis concernant le genre littéraire, c’est chacun ses goûts encore une fois : y en a qui aime le young adult, d’autres apprécie les roman policier et d’autre l’érotisme ! Vous polémiquez sur ce film érotique, alors que y a plus hard comme le porno (qui est plus accessible de nos jours avec internet. Alors s’il vous plait, arrêter un peu d’être coincé du cul sincèrement, faire l’amour c’est naturel hein et puis soyez un peu ouvert d’esprit à d’autre pratique !!

  • Delphine

    Bon déjà vu la gueule qu’a ce mec, on comprend que c’est pas facile pour lui de comprendre ce qu’il se passe et qu’il est dépassé par le phénomène!
    Ensuite avec son petit cerveau rabougri, il ne peut évidemment pas comprendre tout le sens de cette trilogie, forcément la plupart des mecs ne voient pas plus loin que le bout de leur nez… Donc se mettre dans l’esprit d’une femme qui lit cette trilogie c’est mission impossible pour lui… J’ai adoré les bouquins, j’ai adoré le film qui retrace à mon sens plutôt bien l’histoire, bien que ça ne puisse pas être aussi intense et prenant que les livres, je trouve les acteurs malgré tout crédibles et suis impatiente de voir la suite.
    En ce qui concerne Monsieur Santiago Roncagliolo (déjà avec un nom pareil pas facile de draguer je comprend), il ne peut comprendre ce que nous avons nous les femmes avons ressenti en nous évadant dans nos pensées les plus sensuelles, les plus érotiques en fantasmant sur le beau et richissime Christian, toute la magie du bouquin est là, une histoire impossible qui devient possible, une passion hors du commun écrite à la perfection dans les moindres détails sans la moindre vulgarité et avec toute la sensualité, l’érotisme, le chien, et l’amour qui ressortent de toutes ces lignes, malheureusement pour lui (et surtout pour sa femme si il en a vraiment une), ils doivent avoir une vie sexuelle trépidante (ironie bien entendu)
    Santiago Roncagliolo